Quatre mots sur un piano

Parce que quand on aime on ne compte pas, et parce qu’être bisexuel(le) et ne pas être monogame sont deux choses respectables mais différentes…

 

Et merci @nenet pour l’idée de la chanson 🙂

Publicités

8 réflexions sur “Quatre mots sur un piano

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s