Wave… Rien à voir avec feu-le-logiciel :D

@foxybrown a lancé un concours de super héros sur le blog Comics qu’il gère avec @keela. J’avais envie de partager avec vous ma proposition 🙂

Arafat a 25 ans. Il vit à Marseille dans les quartiers populaires et deale du côté du Port Autonome, où transitent les marchandises venues du monde entier. Dans les containers 40 pieds, entre les vêtements made in turkey et les jouets made in china, il n’est pas rare de trouver des cartouches de cigarettes, des armes, des drogues, parfois même des hommes…

Arafat est amoureux de Luc et fini par déclarer sa flamme. La scène se passe près du fameux port. Il pleut. Luc le rejette et s’enfuit. Un semi-remorque chargé d’un container qui transporte de manière illégale des produits chimiques dangereux passe. Luc risque d’être renversé. Arafat court derrière Luc en criant dans l’espoir de le sauver. Le camion freine trop tard, Luc est heurté. Le container se renverse et laisse tomber son chargement de fûts sur Arafat.
Les deux héros sont au sol. Un éclair frappe.

Quelques semaines plus tard, à la sortie de l’hôpital, les deux héros ont survécu. Luc est en fauteuil roulant. Il ne marchera plus. Il ne se souvient pas de l’accident ni du baiser qui l’a précédé.
Arafat lui s’en sort indemne… Sauf qu’il découvre petit à petit de nouvelles aptitudes.

 

Le personnage privé

Il n’avouera jamais à Luc ce qui s’est passé mais ne pardonnera pas à son homosexualité d’être la cause de l’état de l’homme qu’il aime. Un héros qui se déteste et lutte contre ce qu’il est en tant qu’humain et embrasse du coup le personnage de super héros qu’il devient.

Sa vie publique

Il n’est pas vraiment public : personne ne le connaît ou ne l’a vraiment vu. Jamais photographié… Il passe plus pour une légende urbaine en fait.

Ses pouvoirs

Il est capable d’envoyer avec ses mains des ondes mécaniques puissantes, lui permettant d’asséner des coups à distance, et de se propulser pour se déplacer plus rapidement ou faire des sauts. Ça reste quand même pas non plus d’une puissance infinie, il évolue dans un univers de gens humains et pas de super méchants… Il frappe fort à distance mais pas au point d’assommer le premier venu.
Son nom est Wave.

L’univers

De dealer de drogue, il lutte contre le crime organisé dans le port autonome. Trafics de drogues, armes et hommes transitent par Marseille. Il combine infiltration sous son personnage humain d’Arafat et embuscade sous son masque de Wave.

Le paradoxe

Notre super héros n’est pas riche loin de là… Il se découvre un appétit démesuré avec ses nouveaux pouvoirs et mange comme une demi-douzaine d’hommes sous peine d’épuisement. Il fait donc une entorse à l’éthique en pillant les malfrats qu’il arrête.

Publicités

5 réflexions sur “Wave… Rien à voir avec feu-le-logiciel :D

  1. C’est super-chimique à Marseille, on s’en rend pas compte en fait.
    J’aime beaucoup l’histoire du personnage. C’est dommage que la partie BD passe pas trop bien, je me sens toute frustrée.

  2. Comme @keela un peu frustrée de pas bien voir la bd mais le personnage en couleur est très beau et l’idée du scénario est sympa.
    (Moi, je connais pas du tout Marseilles 🙂 )

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s